défiler


défiler

1. défiler [ defile ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe; de dé- et fil
1Défaire, détacher (une chose enfilée). Défiler les perles d'un collier.
2Techn. Défaire fil à fil. effiler, effilocher. Défiler des chiffons ( défilage) .
3Milit. Disposer (des troupes, un ouvrage) de manière à les soustraire à la vue, au feu ennemi.
SE DÉFILERv. pron.Vieilli Se mettre à l'abri du feu ennemi ( 1. défilement). (1860) Fig. et fam. S'esquiver ou se récuser au moment critique. se dérober; défection. Je comptais sur eux, ils se sont tous défilés. « Sans doute ils se défileront par la suite, nieront avoir rien vu » (A. Gide).
⊗ CONTR. Enfiler. Exposer (s'). défiler 2. défiler [ defile ] v. intr. <conjug. : 1>
• 1648; de dé- et filer
1Marcher en file. Faire défiler des suspects devant les témoins. « tous les ouvriers défilaient devant lui, un après l'un, silencieux » (Martin du Gard).
Passer en colonne devant un chef militaire. Défiler au pas de l'oie. Les troupes ont défilé musique en tête ( défilé) .
Passer solennellement l'un derrière l'autre, lors d'une démonstration, d'une manifestation. Les mannequins défilent. Manifestants qui défilent avec leurs pancartes. Défiler de la Bastille à la République.
2Par ext. Se succéder sans interruption. Les visiteurs avaient défilé toute la journée. Fig. « ce sont ces heures misérables qui défilent aujourd'hui devant mes yeux » (A. Daudet).
3Passer de manière continue. Faire défiler une bande magnétique devant une tête de lecture ( 2. défilement) .

défiler verbe transitif (de fil) Défaire, séparer des choses qui étaient enfilées en ôtant le fil qui les unit ; ôter le fil qui réunit des choses : Défiler un collier. Pratiquer le défilage. En termes militaires, utiliser un défilement. ● défiler (expressions) verbe transitif (de fil) Défiler son chapelet, en faire glisser les grains entre ses doigts, en récitant des prières ; parler sans s'arrêter (familier). ● défiler (homonymes) verbe transitif (de fil) défilé nom masculindéfiler verbe intransitif (de file) En parlant d'une troupe, marcher en colonnes, par files ; se présenter en formation de parade. Dans la marine, passer une ligne de file, à proximité du bâtiment amiral ou de l'autorité à laquelle on rend honneur. Passer les uns derrière les autres, en file ou en rang, dans un but de démonstration ou de manifestation : Défiler de la Bastille à République. Passer, se dérouler, se succéder régulièrement, d'une manière continue : Faire défiler la bande du magnétoscope. Les souvenirs défilent dans l'esprit.défiler (difficultés) verbe intransitif (de file) Sens et emploi Défiler= marcher à la suite les uns des autres. Recommandation Éviter le pléonasme défiler successivement. ● défiler (homonymes) verbe intransitif (de file) défilé nom masculin

défiler
v. intr.
d1./d Aller à la file. Ils défilent en colonne par deux.
d2./d Faire un défilé. Les soldats, les manifestants défilent en rangs serrés.
d3./d Fig. Se succéder avec régularité. Les jours défilaient, monotones.
————————
défiler
v.
rI./r v. tr.
d1./d Défaire (un tissu) fil à fil.
d2./d ôter le fil passé dans. Défiler des perles.
|| v. Pron. Votre collier s'est défilé.
rII./r v. Pron.
d1./d MILIT Se mettre à couvert des vues et des feux d'enfilade de l'ennemi.
d2./d Fig., Fam. S'esquiver, se dérober. Quand on lui demande un service, il se défile.

I.
⇒DÉFILER1, verbe trans.
A.— Rare. Défaire un tissu fil à fil. Synon. usuel effiler.
Emploi pronom. La passementerie éraillée des brandebourgs se défilait par endroits (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 26).
En partic. Effilocher des chiffons destinés à la fabrication de la pâte à papier. Les chiffons sont défilés mécaniquement dans des broyeuses (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 547).
B.— Détacher du fil qui les relie des objets enfilés. Synon. désenfiler; anton. enfiler. Défiler les perles d'un collier, les grains d'un chapelet (Ac. 1932) :
1. J'y ai trouvé [dans une cassette] des fils de perles, une jolie montre en émail vert... On ne porte plus de tout cela. Et pendant longtemps je défilais les perles et les donnais aux petites filles des voisins, pour qu'elles me fabriquassent des poupées de chiffons.
BARRÈS, L'Ennemi des Lois, 1893, p. 147.
P. ext. Dérouler comme un fil. Quasi-synon. débobiner, dévider.
Emploi abs. Pistes parallèles défilant à des vitesses encore élevées (MATRAS, Radiodiff. et télév., 1958, p. 97).
Emploi pronom. Tapisserie historique que l'humanité tisse et laisse se défiler derrière elle (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 80).
Au fig. Raconter à la suite, énumérer. Défiler son chapelet. Il [M. de Girardin] enfile et défile ses preuves d'un bout à l'autre (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 7, 1863-69, p. 552).
Rem. À l'image du fil s'ajoute, dans ces derniers emplois, l'idée d'une succession ininterrompue. V. défiler2 B.
C.— ART MILIT.
1. [L'obj. désigne une troupe, un ouvrage de défense] Disposer de manière à éviter l'enfilade du feu ennemi. Défiler un ouvrage (Ac. 1835-1932).
2. P. ext. [Le suj. désigne une troupe] Éviter, par sa position abritée, d'être pris en enfilade sous le feu :
2. Des hommes abrités dans des tranchées, chaque jour plus profondes, pouvaient défiler les effets de notre artillerie de campagne.
FOCH, Mémoires, t. 1, 1929, p. 152.
Emploi pronom. :
3. Pour traverser la place il faut raser les murs, se défiler derrière les piles de rondins, utiliser le terrain.
DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919, p. 115.
Fam., emploi abs. Se faufiler, filer. Je défile jusqu'à un bistrot (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 217).
Emploi pronom. S'esquiver au moment critique :
4. C'est moi qui propose, c'est moi qui paye, question de tenter de me rapprocher une fois de plus de Madelon. Mais elle se défile constamment, elle m'évite...
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 591.
Rem. On rencontre également défiler en emploi abs. fam. [Le suj. désigne l'argent] Disparaître, être dépensé. Synon. fam. filer. Tout l'argent défile en deux ans (GONCOURT, Journal, 1878, p. 1222).
Prononc. et Orth. :[defile], (je) défile [defil]. Ds Ac. 1694, s.v. de ffiler (cf. dé-), puis ds Ac. 1718-1932. Homon. défilé. Étymol. et Hist. Cf. défiler2.
DÉR. Défilage, subst. masc. Opération qui consiste à mettre en charpie des chiffons destinés à la fabrication de la pâte à papier. Synon. effilochage. On procède au défilage ayant pour but d'effilocher le tissu (WURTZ, Dict. chim. pure et appl., t. 2, 1er vol., 1873, p. 753). Le défilage de la charpie (Ac. 1932). []. Ds Ac. 1878 et 1932. 1res attest. a) 1772 « allées et venues incessantes » (Mme DU DEFFAND, Corresp., let. à la duchesse de Choiseul, 13 mars in Bennett, 120 ds QUEM. Fichier), attest. isolée; b) [1784 « opération par laquelle on effile des chiffons » d'apr. FEW t. 3, p. 528 b]; 1838 (Ac. Compl. 1842); de défiler, suff. -age.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 311, 350. — QUEM. /e s. t. 3 1972 (s.v. défilage).
II.
⇒DÉFILER2, verbe intrans.
A.— Marcher en file :
1. ... ces gens en deuil (...) qui montent à la queue leu leu dans le wagon, et y défilent en serrant des mains, et en marchant sur des pieds, font penser à un enterrement.
MONTHERLANT, La Petite Infante de Castille, 1929, p. 589.
ART MILIT. [Le suj. désigne une formation de terre, aérienne, navale] Avancer, se déplacer dans une revue en formation de parade, devant des autorités militaires ou civiles, devant des spectateurs :
2. La revue de Spithead? Tous les attachés des armées et des marines d'Europe, solennellement invités à venir voir, pendant six heures d'horloge, défiler sous leur nez des navires de guerre battant pavillon britannique, les uns derrière les autres, aussi rapprochés que possible, comme les processions de chenilles, tu sais, au printemps...
MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 238.
3. ... depuis l'Arc de Triomphe sous la voûte duquel flotte un gigantesque drapeau, jusqu'à la place de la République, en suivant les Champs-Élysées, la rue Royale, les grands boulevards, défilent 60 000 hommes et un puissant matériel.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 129.
P. métaph. Le silence défile, musique en tête, dans les rues de Chirico (COCTEAU, Crit. indir., 1932, p. 129).
Loc. Défiler (à) la parade. Défiler après la parade. Au fig., pop., vieilli. Disparaître, s'en aller (en parlant de quelqu'un que l'on chasse). Et puis en voilà assez, allez, rompez! Tu peux défiler la parade (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, I, 5, p. 59). Mourir. Tout le monde défile à c'te parade d'où l'on ne revient pas sur ses pieds (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 174).
P. anal. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Passer en ordre l'un après l'autre ou les uns après les autres devant des spectateurs. Une couturière en vogue qui fait défiler ses mannequins (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 836) :
4. Le cinquième jour de la célébration des mystères d'Éleusis était fameux par la superbe procession des flambeaux, où les initiés, tenant chacun une torche à la main, défilaient deux à deux.
DUPUIS, Abr. de l'orig. de tous les cultes, 1796, p. 479.
P. métaph. Les femmes passées défilaient dans leur cerveau (CHAMPFL., Bourgeois Molinch., 1855, p. 72) :
5. L'Adour, cortège entre des colonnes de pins,
Défilait, adoré par l'herbe des champs.
Il défilait en silence dans la fenêtre
Dont le cadre encadrait un déploiement de paix.
COCTEAU, Poèmes, 1916-23, p. 270.
B.— P. ext. [Le suj. désigne des pers. ou des inanimés] Passer, se succéder sans interruption. Tout le long du dimanche, des îliens défilèrent chez les Gourvennec (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 36). Les troncs blêmes sous le pinceau des phares défilaient à contre-sens (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 186).
Emploi factitif :
6. Comme la terre fait défiler les 360 degrés de sa circonférence devant le soleil en vingt-quatre heures, il défile 15 degrés à l'heure.
P. ROUSSEAU, Hist. des transp., 1961, p. 141.
SYNT. Laisser, regarder, voir défiler; commencer, se mettre à défiler; défiler devant le cadavre, en chantant, en ordre, en procession, lentement, sur la place; l'armée, les équipages, le régiment, la troupe défile(nt); la caravane, le cortège défile; la côte, le paysage défile.
Rem. Plusieurs dict. considèrent comme un pléonasme le syntagme défiler successivement (cf. HANSE 1949, THOMAS 1956, COLIN 1971, DUPRÉ 1972). On relève cependant p. ex. : Devant nous défilent successivement des boys-scouts (GIDE, Journal, 1914, p. 412).
Prononc. et Orth. Cf. défiler1. Étymol. et Hist. I. 1. 1299 soye deffillee « soie qui n'est pas filée » (Ordonnance sur les métiers ds E. BOILEAU, Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 385) — 1611 COTGR.; à nouveau 1870 (Lar. 19e); 1408 desfiler « défaire, détordre » (20 mai-20 août, Compte d'ouvrages, 8e Somme de mises, A. Tournai ds GDF. Compl.); 1549 « défaire un tissu, désagréger » (EST. : Deffiler, Retexere); 1611 (COTGR. : Se défiler. Il se dit des étofes; mais on dit mieux s'efiler); 2. XIVe s. desfilher « enlever le fil qui réunit » (Jeh. des Preis ds DELB. Rec. d'apr. DG); ca 1560 deffiler (FOUILL., Fauconn., fol. 70 ds LA CURNE); 3. 1829 milit. « disposer des troupes ou des ouvrages de manière à les soustraire à l'enfilade du feu ennemi » (BOISTE). II. [1611 deffiler « sortir du rang » (COTGR.); à nouveau au XVIIe s. (mère Ang. Arnauld d'apr. SAINTE-BEUVE, P.-R., L. V, ch. III, t. IV, p. 258 ds R. Philol. fr. t. 28, p. 140 : Le chemin étant difficile, il fallut se défiler [rompre la file] et s'arrêter un peu)]; 1826 « se récuser » (BALZAC, Physiol. mar., p. 111 : ... pouvoir que vous avez sur elle et contre lequel elle se défilait). III. 1648 « aller à la file » (ABL[ANCOURT], Ret[raite], 1. 4, c. I ds RICH.); spéc. 1845 (MUSSET, Il faut qu'une porte, p. 234 : Je ne compte pas sur grand'monde aujourd'hui, vous regarderez défiler ma petite lanterne magique); 1932 (Catal. d'instruments de lab. (Prolabo), p. 46 : Fenêtre-couloir pour bandes minces (...) permettant de faire défiler un film). I dér. de fil; préf. dé-; dés. -er, les sens 2 et 3 étant plus spéc. formés comme anton. de enfiler. II dér. de file; préf. dé(s)-; dés. -er. III dér. de file; préf. dé-, exprimant le renforcement (lat. de); dés. -er.
STAT. — Défiler1 et 2. Fréq. abs. littér. :1 019. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 627, b) 1 809; XXe s. : a) 2 034, b) 1 603.
BBG. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 144.

1. défiler [defile] v. tr.
ÉTYM. XIIIe; de 1. dé-, fil, et suff. verbal.
1 Détacher, défaire (une chose enfilée). Désenfiler. || Défiler un collier.Pron. || Une perle s'est défilée.
1 J'ai songé cette nuit de perles défilées (…)
Molière, le Dépit amoureux, V, 6.
Fig. || Défiler son chapelet : raconter à la suite, énumérer.
2 Techn. Défaire fil à fil. Effiler, effilocher. || Défiler des chiffons, pour en faire de la pâte à papier.
3 Milit. Disposer (des troupes, un ouvrage) de manière à les soustraire à l'enfilade du feu ennemi.
——————
se défiler v. pron.
1 Cesser d'être enfilé, sortir du fil. || Perles qui se défilent.
2 a Vieilli. || Troupes qui se défilent, qui se mettent à l'abri du feu ennemi. 1. Défilement.
b (1860). Fam. Se cacher ou se récuser au moment critique. Caner, dérober (se); enfuir (s'). || Je comptais sur eux : ils se sont tous défilés. Claquer (dans les mains).
2 Sans doute, ils se « défileront » par la suite, nieront avoir rien vu.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 743.
CONTR. Enfiler. — Exposer. — Payer (de sa personne). — Tisser.
DÉR. Défilade, 1. défilage, 1. défilement, défileuse. — V. Défilocher.
HOM. Défilé, 2. défiler.
————————
2. défiler [defile] v. intr.
ÉTYM. 1648; de 2. dé-, et file.
1 Marcher en file. || Défiler à la queue leu leu, en file indienne, un par un, deux par deux.
1 (…) quand ils émigrent (les bisons du Missouri), leur troupe met plusieurs jours à défiler.
Chateaubriand, Voyage en Amérique, Bisons.
2 (…) tous les ouvriers défilaient devant lui, un après l'un, silencieux, le dos courbé.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 67.
Passer en colonne devant un chef militaire. Défilé (2.). || La troupe a défilé après avoir été passée en revue par son chef. || Défiler au pas, drapeau en tête, musique en tête, par compagnies.Par ext. || Régiment qui défile en allant à l'exercice.
3 Sur la place, le bataillon de jeunes était rangé (…) On n'entendait, sous la musique fiévreuse, que la cadence mécanique du régiment en marche. Le regard volontaire de ceux qui défilaient semblait vouloir dominer tous ces gosses muets qui présentaient les armes.
R. Dorgelès, les Croix de bois, XI, p. 237.
3.1 Les rues sont pleines de troupes en armes, qui défilent en scandant des chants rythmés, aux intonations basses, plus nostalgiques que joyeuses.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 211-212.
Par anal. Passer solennellement, l'un derrière l'autre, devant des spectateurs. || Défiler comme à la parade. || Cortège, cavalcade qui défilent.
2 Se succéder sans interruption. || Les visiteurs avaient défilé toute la journée.(Choses). || Le paysage défile aux fenêtres du train. Dérouler (se).
4 Le taxi roulait à vive allure vers la gare; les quais déjà déserts, le pont noir et luisant, la place du Carrousel, défilèrent au rythme accéléré d'un film d'aventures (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 43.
Fig. || Souvenirs, visions qui défilent dans la mémoire.
5 — Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme (…)
Baudelaire, les Fleurs du mal, LXXVIII, « Spleen ».
6 C'est cette existence fangeuse, ce sont ces heures misérables qui défilent aujourd'hui devant mes yeux, quand je fredonne le refrain de la négresse (…)
Alphonse Daudet, le Petit Chose, II, XII, p. 339.
3 (1932). Passer de manière continue. 2. Défilement. || Faire défiler une bande magnétique devant une tête de lecture.
CONTR. Disperser (se), égailler (s'), mêler (se).
DÉR. Défilade, 2. défilage, défilé, 2. défilement.
HOM. Défilé, 1. défiler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • défiler — 1. (dé fi lé) v. a. 1°   Ôter le fil passé dans quelque chose. Défiler des perles.    Lever les chandelles de dessus les broches quand elles sont finies.    Défiler son chapelet, dire ses prières sur les grains du chapelet.    Fig. Défiler son… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • défiler — DÉFILER. v. act. ter le fil, le cordon qui étoit passé dans quelque chose. Défiler des perles, défiler un collier, un chapelct. f♛/b] Il s emploie aussi avec le pronom personnel. Son collier s est défilé. Ce chapelet va se défiler. [b]f♛/b] On… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Defiler — De*fil er, n. One who defiles; one who corrupts or violates; that which pollutes. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • DÉFILER — v. a. Ôter le fil, le cordon qui était passé dans quelque chose. Défiler des perles. Défiler un collier, un chapelet. Fig., Défiler son chapelet, Réciter en détail et de suite tout ce qu on sait sur une matière. Il a bien défilé son chapelet.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉFILER — v. n. Aller l un après l autre, en sorte qu il y ait peu de personnes de front. Il ne se dit proprement qu en parlant D une marche de troupes. Le passage devint si étroit, que les soldats ne pouvaient défiler que deux à deux.   Il se dit aussi Du …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉFILER — v. tr. Détacher une chose du fil du cordon où elle était passée. Défiler les perles d’un collier, les grains d’un chapelet. Son collier s’est défilé. Ce chapelet va se défiler. Fig., Défiler son chapelet. Voyez CHAPELET. En termes de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • défiler — vi. , se succéder ; marcher défiler à la file /// en rang /// en colonne : DÉFiLÂ (Albanais 001b, Arvillard, Notre Dame Bellecombe | 001a, Villards Thônes), défelâ (Chambéry). E. : Débiner. A1) défiler, retirer le fil passé dans qc., (mot de… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • defiler — Ⅰ. defile [1] ► VERB 1) make dirty; spoil or pollute. 2) desecrate. DERIVATIVES defilement noun defiler noun. ORIGIN alteration of obsolete defoul, from Old French defouler trample down …   English terms dictionary

  • defiler — noun see defile I …   New Collegiate Dictionary

  • defiler — See defilement. * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.